Question de cohérence... cardiaque !

Grâce à la respiration, nous pouvons influencer le lien d’équilibre entre notre coeur et notre cerveau.

Principal effet : lutter contre le stress et les états dépressifs.

On prend !

La puissance du lien Coeur- Cerveau

Si on mesure généralement bien l’influence du cerveau sur notre coeur (un stimuli de peur fait par exemple battre mon coeur plus rapidement), on connaît moins l’influence que la respiration peut avoir sur l’équilibre entre notre coeur et notre cerveau. Possédant près de 40 000 neurones ainsi qu’un réseau complexe et dense de neurotransmetteurs, le cœur communique directement avec le cerveau. David Servan-Schreiber, dans son livre « Guérir » a largement sensibilisé à l’importance de la mise en cohérence du rythme cardiaque avec le cerveau émotionnel pour retrouver un état de bien-être naturel.


En modifiant consciemment ma respiration, et donc en ralentissant mon rythme cardiaque, nous avons la possibilité d’envoyer des messages positifs au cerveau, du style : ne t’inquiète plus, tranquilou, tout va bien.

Et le cerveau le comprend bien car cet état d’équilibre permet de :

  • combattre la dépression,
  • réduire la tension artérielle
  • diminuer le taux de cortysol (l’hormone du stress)
  • renforcer notre système de défense immunitaire

RES-Pi-REZ !

Cette cohérence cardiaque peut être très facilement induite par la respiration.

Il suffit de respirer en adoptant une fréquence respiratoire d'une inspiration de cinq secondes, suivie d'une expiration de cinq secondes, soit 6 respirations par minute.

Un truc : la règle des 365

 

Facile à retenir !

 

3 fois par jour

S’installer confortablement et respirer 6x/ minutes (donc, une inspiration et une expiration toutes les 10 secondes)

pendant 5 minutes.

 

 

Utilisez une montre ou une minuterie.

 

 

 

Un petit geste santé, facile à mettre en pratique, à tout moment de la journée.



Pour aller plus loin

dans mon journal

Plus zen avec la respirographie !

 

Un exercice très simple et très efficace  à réaliser dans votre journal intime créatif pour réduire l’intensité des effets du stress sur notre organisme.

 

 

A lire

Des solutions alternatives aux médicaments et à la psychanalyse pour guérir du stress, de l'anxiété et de la dépression.

 

Servan-Schreiber, D. (2003). Guérir: le stress, l'anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse. R. Laffont.

A tester

Il existe des tas de vidéos sur Youtube et d' applications pour smartphone.

Partagez-moi celles qui vous plaisent, parce que moi, ça a plutôt tendance à m’irriter...

Je vous mets celle-ci que je tolère (la soeur Servan-Schreiber, un truc de famille ! )


Écrire commentaire

Commentaires: 0